.

Le Réseau "l'art est public". Qui sommes nous ?
Astrid Angelsen : on l'a rencontrée en 2002, montant à l'assaut de l'église St Jean de la rue de Grenelle (Paris), à l'aide de "blurbs" acidulés. Le mêmes blurbs deviennent gracieux dans les nuages ou oppressants dans une cabine téléphonique, et ça, c'est sur son site. Une belle leçon d'ambiguïté de la matière. Depuis elle nous fait l'amitié de nous donner régulièrement un coup de main. Ce dont nous la remercions vivement. Mais quand donc fera-t-elle une mise à jour de son site ?
ct. Photo Poladjinn
Astrid Angelsen plasticienne et graphiste vit et travaille à Bagneux (Fr)
voir son site
voir le site de son association art fokus

Maro Avrabou éclaire. Des scènes de théatre, des spectacles, des jardins, des scultures, des épaves de voitures remplies de plantes vertes. Eventuellement, ne reculant en cela devant aucun "à peu près", je dirais qu'elle éclaire de sa présence calme et bienveillante les activités de l'art est public, depuis qu'elle en est sympathisante, c'est à dire 2003, si mes souvenirs sont exacts.
ct. Photo Poladjinn
Maro Avrabou
conceptrice lumière Aubervilliers

Scotchés par son site on a rencontré MBD en octobre 2004. L'oeil vif et la tignasse en épi, Maryline a le chic pour monter en épingle les micro évènements de la vie courante, qu'elle met en ligne astucieusement. Ses commentaires, finement ciselés, enrichissent ses images jusqu'à estomaquer le visiteur, avec deux fois rien. Un problème capillaire devient mémorial de la seconde guerre mondiale, une peinture ratée mute en strates géologiques, etc. Chez MBD, rien ne se perd, tout se transforme.
ct. Photo Poladjinn
Maryline Beauplet Dornic
Plasticienne, Paris
>voir son site
>voir ses t-shirts

Gaële Braun assemble. Elle en fait son métier. Elle assemble des dessins et des photos ; des morceaux de peinture ; des feuilles de plastique. La force de ses collages bors-à-bord est tellement incisive, qu'on ne reconnait plus, la plupart du temps les matériaux originels. C'est sa manière à elle de refaire le monde.
En attendant de trouver d'autres supports elle réunit aussi les adhérants à "l'art est public". Gaële Braun est membre fondatrice.
ct. Photo Poladjinn
Gaële Braun
plasticienne
vit à Lyon Travaille à Lyon et Compiègne
>voir son site
>voir ses t-shirt

Voyou élégant à la gouaille authentifiée « Tassin-la-demi-Lune »,
Mickael –max- Dalmais rejoint « l’art est public » en Octobre 2006 en prenant en charge la rubrique « permis de pas construire ». Comptable touche-à-tout de génie dans un atelier d’architecture, il ne lui fallait pas faire tant de chemin pour s’intéresser à ce qui tourne autour de la création, puisque lui-même a décidé de nous scarifier le tympan avec son groupe de rap. En vrai démocrate c’est avec des boules Quiès que nous l’accueillons dans l’association, terrifiés à l’idée que son portable sonne : c’est digne de la bande son d’un reportage sur les émeutes de Los Angeles, même s’il s’avère que c’est probablement un des morceaux qu’il a produit…
Mickael Dalmais
Comptable touche-à-tout
vit à Lyon Travaille à Lyon

Je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer Maris Deparis, l'exercice d'un portrait me parait donc un peu aventureux. J'ai juste eu l'occasion de lire les articles qu'elle a eu l'amitié d'écrire sur les membres de "l'art est public", sans qu'on lui demande rien. Elle écrit régulièrement dans "la factory", site curieux dans tous les sens du terme, on y retrouvera donc une grande partie de son écriture fluide et argumentée. Il parait qu'il se trame un "projet incluant l'écriture". à suivre...
ct. Photo extraite du site "la factory"
Marie Deparis
Vit et travaille à Paris
journaliste, philosophe
>lire ses articles

Hervé Fougeray, travaille en banlieue et vit à La Courneuve. Pratique quotidiennement le grand écart entre chaudronnerie industrielle et création contemporaine. Cultive donc des jardins fleuris d’aciers sophistiqués, et une amitié tendre et attentionnée pour les artistes de son association. Bricole par ailleurs des lignes de code mystérieuses sur un Amstrad vintage 1982, des feuilles de calcul poétiques sur un mac 1994 et prend des cours de chinois pour discuter avec le restaurateur en bas de chez lui quand il commence à s’ennuyer. C’est une des deux personnes en France à pouvoir dire qu’il est président de « l’art est public ». Ce dont nous ne sommes pas peu fier : c’est notre président à nous, quoi. Hervé Fougeray est membre fondateur. ct. Photo ct.
Hervé Fougeray
Plasticien chaudronnier,
La Courneuve
le président de l'art est public

Véronique Liot est un bloc de sociabilité, massif et inoxydable. Le charme en personne. C’est l’amie dont vous avez toujours rêvé, la femme de votre vie (NB : seulement en rêve), la petite sœur que vous avez toujours eu envie d’avoir, rayez les mentions inutiles. Bardée d’une valise de diplômes universitaires tournant autour des sciences sociales (si j’ai bien compris) elle entre dans «l’art est public» dans l’été 2006, en proposant de produire des entretiens pour «la revue mensuelle online». Ça promet : habituellement si elle vous demande un petit service, vous lui en rendez un grand et c’est vous qui lui dites «merci». Elle devrait en faire son métier. ct.
"E
st-ce que tu peux juste dire que, justement, j'en fais mon métier, et que je travaille comme indépendante au service des artistes contemporains et des entreprises culturelles. Et aussi, mes diplômes : c'est en sciences sociales, et en "développement culturel et direction de projet". bien sûr, tu peux raccourcir à l'envie, mais comme ça tu as tout. V.L."
photo : Cécile Marcon

Véronique Liot vit et travaille à Lyon

Pascaline Marre, photographe attentionnée et patiente vit et travaille à Paris. Son travail dans le cadre de "l'art est public" est visible dans la rubrique "Rencontre à Domicile". La tendresse agile de sa prise de vue est toujour relayée par la rigueur forcenée de ses tirages savants. Quoiqu'exceptionnelement, le conseil d'administration de "l'art est public" l'ait autorisé à s'occuper momentanément de sa petite famille, il nous tarde de voir son travail redémarer.
ct. Photo : Pascaline Marre.
Pascaline Marre
photographe, vit à Paris Travaille dans le monde.

Poladjinn a un pseudo, parce qu'en semaine, il exerce le métier de ministre de l'intérieur dans un pays d'Europe de l'Ouest, pays dont le nom commence par "Fra", et finit par "nce". On comprend donc qu'il tienne à l'incognito. Poladjinn alias la girafe rose, (ça y'est on l'a dénoncé), membre fondateur, utilise le Lomo. C'est un appareil photo indescriptible réservé aux allumés de la pellicule brûlée et aux lecteurs assidus du "manuel de la photo ratée" (Thomas Lélu/Al Dante/Léo Scheer). À la différence que les photos de Poladjinn, on trouve qu'elles sont réussies.
Il nous présente donc deux "homes" dans la grande maison Lomography. ct. Photos Gaële Braun

Marie Hélène Richard, a débarqué dans l'art est public en Janvier 2005, dans l'exposition "Juxtassemblage et Stratificaposition". Par devers moi je me disais, oulala, son projet est bien compliqué à mettre en oeuvre. Ce qu'elle a pourtant réussi, et haut la main.
ct. photo poladjinn
Marie-Hélène Richard
Plasticienne
vit à Pornichet

Mohamed Rachdi, plasticien généreux, habitant et travaillant à Amiens, auteur de "Art et mémoire: L'invention de l'oasis natale", nous a fait l'amitié de tenter l'aventure des "arts potagers", du temps où ce projet était encore d'actualité. Le site de "l'art est public" héberge une collection de 93 photographies de son travail.
ct. photo dr
Mohamed Rachdi
plasticien, écrivain, Amiens
>voir sa galerie,
>acheter ses bouquins

Christophe Tesson, votre serviteur, architecte la semaine, webmestre le week-end, critique teigneux par intermittence, rédacteur par-ci, illustrateur par là. Fait ce qu’il peut dans l’aventure «l’art est public». Trouve ça au final plutôt marrant. Songe sérieusement à virer la rubrique «l’ellipse du jardinier» mais constate, effaré qu’elle amène beaucoup de visiteurs. Regrette amèrement d’avoir eu une telle idée. Christophe Tesson est membre fondateur.
Christophe Tesson
architecte, Lyon webmaster de
>"l'art est public"
>"Unanime architectes"

Nicolas Tesson a fait une entrée fracassante dans 'l'art est public" en septembre 2005, en accrochant le web-master tête en bas, au cotés du "Che" sur des t-shirts visibles dans la boutique. Le crayon aussi vif que la souris, drôle et truculent, on attend de lui qu'il nous ouvre une rubrique Design, il parait que c'est très tendance dans l'art contemporain de maintenant.
Texte et photo : ct.
Nicolas Tesson
designer, Angoulème
>voir ses t-shirts

Dimitri Xenakis vit à Aubervilliers... on apprécie particulièrement son genre de travail qui transforme les matériaux les plus humbles en événements précieux et spectaculaires. Son site, mis en page par Maro Avrabou, avec qui il co-produit certaines pièces donne envie d'aller voir "en vrai". Parfait, nous essayons donc de les embarquer dans nos projets...
ct. Photos Poladjinn
Dimitri Xenakis plasticien Aubervilliers
>voir son site

Sont membres actifs ou ont donné un coup de main à l'art est public:
Philippe Cébrian (La Courneuve): responsable multi-associatif, a l'extrème gentillesse de gérer la comptabilité.
Nelly Davaux (La Courneuve): organisation et présence sur le terrain.
Véronique Glenadet (La Courneuve): assistance à la réalisation du site
Malgot Konieczna (La Courneuve),
Micheline Lapp (La Courneuve).
Marie Mellot (La Courneuve).


© l'artiste pour les œuvres, l'auteur pour le texte. Aucune reproduction n'est autorisée sans l'autorisation explicite de l'artiste ou de l'auteur
le site est mis en page par l'art est public sauf les rubriques "l'annuaire", "la boutique", "le forum" et la "news letter"